9 PROCÉDÉS GRAPHIQUES DU DESSIN DE PRESSE  ANALYSE ET COMMENTAIRES

Faire l'analyse du dessin de presse, c'est comprendre les éléments qui créent un impact sur le lecteur. Le Dessin de presse est un format court, attrayant qui donne envie d'aller plus loin, de susciter un débat à partir d'une thématique souvent inspirée de l'actualité. Il est intéressant de faire une analyse des différents ingrédients d'un dessin de presse.

VIDÉO COURTE en bas de page 

Découvrez les 9 procédés 
du dessin de presse 

analyse des ressorts de l'humour graphique. 

1. La caricature

Grossir le trait suscite le rire.
Mettre en évidence les particularités
d'une personne pour attirer l'attention,
la rendre plus familière
et désacraliser une personnalité.
Quand on analyse ce dessin de presse
de Gustave Daumier,
la métamorphose
de ce visage en poire illustre
la caricature d'un député
de l'époque en un fruit commun. 

2. L'exagération

Exagérer, c'est déjà caricaturer.
Le décalage entre le texte et l'image crée le ressort humoristique. Ici, dans l'analyse du dessin de presse de Geluck, la liasse de feuillets du conférencier
contredit manifestement les
propos qu'il tient.
Le texte est court ( 1 seule phrase : 1 sujet 1 verbe 1 complément). Et le nombre de page qu'il tient dans la main.

3. La comparaison

Associer un objet avec un autre objet connu
crée un décalage humoristique.
Ici, si on analyse le dessin de presse de Plantu :
l'essor des médias numériques
est présenté par un vendeur de journaux,
faisant référence à l'imagerie du XIXeme siècle
où le vendeur à la criée devient un vendeur
tenant dans ses mains un journal-ordinateur.
Juste cette subtilité graphique crée l'humour.

4. La métaphore

La métaphore, c'est une comparaison,
une substitution de sens.
On désigne une chose
par une autre chose qui lui ressemble.
On remplace un élément pour mettre
en évidence une thématique.
Ici, si on analyse le dessin de presse
de Chappatte
, la réserve d'eau
de cette fontaine est remplacée
par la planète terre.
Elle synthétise très concrètement
le gaspillage de l'eau
et l'urgence d'y remédier.   

5. L'allégorie

L'allégorie est une narration utilisant des éléments concrets pour illustrer un contenu abstrait. Ce procédé est souvent utilisé dans le dessin de presse où les éléments graphiques sont des ressorts humoristiques importants. Dans l'analyse de ce dessin de presse de Ménégol pour «Le Figaro»,
les lettres emblématiques du quotidien américain sont transformées en scie découpant un crayon.
Ici, l'allégorie réside dans le choix de transformer
le journal new-yorkais en scie.

6. Le stéréotype

Le stéréotype désigne l'image
habituellement admise
et véhiculée d'un sujet
dans un cadre de référence donné.
Dans l'analyse de ce dessin de presse,
sont bien signifiés les éléments
attachés à chaque pays
(bière et pantalon tyrolien pour l'allemand -
Baguette et vin rouge pour le français).

Les pays sont symbolisés par un monument
emblématique de la nation.
(Porte de Brandbourg à Berlin
pour l'allemand -
Tour Eiffel à Paris pour le français)


7. L'absurde

L'absurde, c'est ce qui est contraire à la raison et
au bon sens. Ici, dans l'analyse
de ce dessin de presse de Niels Bo Bojesen,
le premier ministre britannique salue en quittant
son chapeau. Son chapeau représente l'Angleterre,
illustrant la situation délicate de Boris Johnson.
Dans le dessin, Boris Johnson se coupe le tête;
ce qui n'est absolument pas réaliste,
mais prend tout son sens graphiquement.


8. L'anachronisme

L'anachronisme, c'est choisir de faire se confronter
des éléments de deux époques
différentes pour susciter l'humour.
Ici, dans l'analyse de ce dessin de presse
de Cabu,
une diligence à Varennes
pour un alcootest crée tout de suite
une confrontation d'époque,
une mise en abime temporelle
qui est le ressort premier
de ce dessin humoristique.
Le dessinateur revisite le sujet de l'acootest
avec la fuite de Louis XVI à Varennes.

9. L'analogie

L'analogie consiste à juxtaposer deux éléments semblables dans deux contextes différents. Cette juxtaposition insolite crée du sens et suscite l'humour. Ici dans le dessin de presse de Plantu, paru dans "Le Monde", le dessinateur compare l'opéra de Sydney avec un masque à gaz pour évoquer les incendies en Australie.

Comprendre l'impact d'un dessin de presse
analyse à travers cette courte vidéo de 2 mn

Toutes les prestations de mon site en 5 heures ont été reprises par Vidéo Tremplin